L’obésité : conséquence sur la qualité et l’espérance de vie

L’obésité est une maladie en soi, plusieurs études de cohorte mettent en évidence une relation entre l’Indice de Masse Corporel (Poids (Kg) sur taille (m) au carré : P/T²) et la mortalité.

L’obésité augmente également le risque de diabète non insulino-dépendant, de pathologies biliaires, d’hypertension artérielle, de maladies cardio- vasculaires, de certains cancers (surtout hormonaux dépendants exemple sein, prostate et du colon), ainsi que des difficultés respiratoires, d’arthrose etc…

L’accumulation abdominale des graisses est un facteur de risque pour le diabète, l’hypertriglycéridémie, un taux de bon cholestérol bas et l’hypertension artérielle.

Une réduction faible, mais continue, des apports et /ou une augmentation même modérée des dépenses énergétiques (activité physique), peut suffire à réduire un surpoids ou une obésité modérée avec un gain considérable en terme de santé.
Par contre le poids yo-yo et les régimes restrictifs qui accentue ce phénomène yo-yo est extrêmement néfaste sur la santé.